Gendarmes et policiers dans la France de Napoléon - Le duel Moncey-Fouché PDF

Lesmouchescestlouche.fr Gendarmes et policiers dans la France de Napoléon - Le duel Moncey-Fouché Image

INFORMATION

DATE DE PUBLICATION
2002-Feb-01
AUTEUR
Aurélien Lignereux
ISBN
9782110923585
NOM DE FICHIER
Gendarmes et policiers dans la France de Napoléon - Le duel Moncey-Fouché.pdf
TÉLÉCHARGER LIRE EN LIGNE

DESCRIPTION

Téléchargez la version électronique de Gendarmes et policiers dans la France de Napoléon - Le duel Moncey-Fouché sur lesmouchescestlouche.fr. Formats disponibles : Gendarmes et policiers dans la France de Napoléon - Le duel Moncey-Fouché PDF, Gendarmes et policiers dans la France de Napoléon - Le duel Moncey-Fouché ePUB, Gendarmes et policiers dans la France de Napoléon - Le duel Moncey-Fouché MOBI

Gendarmes et policiers dans la France de Napoléon ...

Les meilleures offres pour LIGNEREUX Aurélien : Gendarmes et policiers dans la France de Napoléon - 2003 sont sur eBay Comparez les prix et les spécificités des produits neufs et d'occasion Pleins d'articles en livraison gratuite!

La police de Napoléon est bien connue ; cependant, elle est trop souvent réduite aux seuls agents du ministère de la Police générale, sans prendre en compte la gendarmerie, l'autre pièce majeure du complexe policier impérial. La guerre des polices sous Napoléon semble tout aussi familière ; or, on la limite en général aux rivalités opposant le ministère à la préfecture de police ou aux polices militaires de Savary et de Duroc, sans guère s'attarder sur le conflit pourtant essentiel qui le mit aux prises avec l'inspection générale de la gendarmerie. Le personnage de Fouché est pour le moins fameux : symbolisant à lui seul la police de Napoléon, il a exercé une fascination qui, entre admiration et répulsion, a pu confiner au mythe ; or, une telle attraction laisse dans l'ombre son rival, le maréchal Moncey, lui aussi chef symbole du corps dont il eut la charge. Et si le contentieux entre Moncey et Fouché a suscité quelque curiosité, c'est surtout celle d'une petite histoire, sensible aux aspects spectaculaires du heurt de ces deux caractères, ou d'une histoire identitaire, attentive au choc de ces deux figures emblématiques. Leur face-à-face fut pourtant d'une toute autre portée. Derrière la guerre des chefs, il faut voir une confrontation aux formes multiples : querelles de personnes et disputes de mots, préjugés et prétentions réciproques, noyautage et provocations, course à l'information et dénigrement du rival auprès de Napoléon... La guerre des bureaux, née du choc des ambitions antagonistes de Moncey et de Fouché, se nourrissait d'une guerre des images dont l'enjeu n'impliquait pas moins l'indépendance, les missions et les représentations de la gendarmerie. Napoléon a préféré ne pas trancher entre un régime policier et un État gendarme pour imposer une collaboration de raison, tout en exploitant ces tensions qui, en cette époque de fondations, ont posé les fondements d'une guerre de deux cents ans. Car, plus qu'un exemple de guerre des polices, le conflit entre Fouché et Moncey en fournit le prototype.

Forces Publiques SNHPG Histoire Gendarmerie - Colloque

Les effectifs sont augmentés passant de 10 575 au terme de la loi de germinal an VI à près de 15 700 hommes, répartis dans 2 500 brigades (1 750 à cheval et 750 à pied) au lieu des 2 000 du texte de germinal. Il crée par ailleurs une légion de gendarmerie d'élite forte de six cents hommes. Les brigades mixtes composées à la fois de gendarmes à pied et à cheval sont supprimées ...

LIVRES CONNEXES